Un phare sur la Loire : un tourisme différent

Les amateurs de la petite reine connaissent bien la Loire à Vélo, un tracé cyclable qui longe le fleuve Loire jusqu’à l’atlantique. Mais saviez-vous que sur la Loire aussi, on trouve des phares ? En effet, et c’est même un attrait touristique qui occupent de nombreux passionnés. Bien sûr, il ne s’agit de pas de phares monumentaux mais de petits phares qui servent à diriger la batellerie de Loire afin qu’elle évite les principaux écueils côtiers.

vélo devant l'hôtel Orléans Villa Marjane

Des phares sur la Loire

Le phare de la Loire était historiquement un journal. Ce quotidien édité à Nantes jusqu’en 1944 fut le principal quotidien nantais. Il a été interdit de publication à la Libération et remplacé par La Résistance de l’Ouest, puis Presse-Océan, un journal d’importance modeste face à son concurrent Ouest-France.

Les véritables phares de la Loire sont répertoriés sur ce site.  Nous en avons visité quelques uns lors d’un périple de Orléans à Nantes. Ainsi en va t’il du Phare de Paimboeuf situé dans l’estuaire de la Loire, à 10 km de la côte, qui fut le seul phare construit dans les terres en France. Il est en activité depuis 1850, haut de 7 m et sa portée est d’environ 20 km. Une info à placer lors d’un dîner en ville !

La Loire à vélo, un périple grandiose

Nous reviendrons sur ce périple à vélo mais nous avons démarré à Orléans depuis l’hôtel Marjane avant de rallier Blois pour terminer le voyage – éreintés – à Nantes donc à l’hôtel Duquesne. Nous sommes donc resté pendant 3 semaines dans une environnement calme et bordé de verdure. Une vraie source de jouvence même si on n’aime pas réparer les pneus crevés, aléas hélas normaux.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *